Pour des raisons de sécurité, le gouvernement chinois a décidé de bloquer l’application de messagerie WhatsApp. Cette décision est prise en raison de la possibilité d’envoyer des messages codés via cette application.

WhatsApp, la dernière appli de messagerie affiliée à Facebook qui fonctionnait en Chine

WhatsApp est une des applications rattachées à l’entreprise de Mark Zuckerberg. Elle était la dernière application appartenant à Facebook qui a fonctionné correctement en Chine. Et désormais, elle est aussi interdite d’utilisation sur le territoire chinois.

Cette situation s’avère un coup dur pour Mark Zuckerberg. WhatsApp bat un record indéniable avec 1 milliard d’utilisateurs fréquemment en ligne. La perte du marché chinois va probablement apporter un dommage pour l’entreprise dans peu de temps.

Cette décision apparait justement dans un contexte plutôt critique en Chine. À quelques jours d’un évènement politique important, cette censure vient s’ajouter à plusieurs autres problèmes. Lundi 25 septembre, le gouvernement a également décidé de pénaliser trois géants avec le paiement d’un maximum d’amendes, et ce, pour une transgression de la loi sur la condamnation de la pornographie et des contenus violents ou indésirables, incitant à la haine.

Sans oublier également la situation avec Wechat, une application similaire à WhatsApp. L’application a en effet mis à jour sa politique de confidentialité afin de prévenir les utilisateurs que leurs informations personnelles peuvent être dévoilées dans certains cas. Suite à cette décision, l’application est également bloquée en Chine. Et il semble peu probable que le gouvernement chinois va lever cette interdiction.

Dans de nombreux cas, les utilisateurs peuvent éviter les blocages apposés par le gouvernement en passant par des VPN (Virtual Private Network). Reste à savoir si les Chinois peuvent échapper au filet du gouvernement à travers ces VPN.