Google Translate devient hyperpolyglotte. Depuis mercredi, ce ne sont plus sept, mais 27 langues que l’application du géant Internet américain peut désormais traduire. Et toujours de manière instantanée, en filmant des textes, des panneaux ou encore des menus avec la caméra de son téléphone.

Plus de 30 langues au total

Lancée en début d’année, Google Translate ajoute de nouvelles cordes à son arc. Compétente dans sept langues (l’anglais, le français, l’allemand, l’italien, le portugais, le russe et l’espagnol) « seulement » à ses débuts, l’application s’étoffe de 20 nouvelles : le bulgare, le catalan, le croate, le tchèque, le danois, le néerlandais, le filipino, le finnois, le hongrois, l’indonésien, le lituanien, le norvégien, le polonais, le roumain, le slovaque, le suédois, le turc et l’ukrainien. La traduction depuis l’anglais vers l’hindi et le thaï est également disponible, mais seulement dans ce sens de traduction.

La mise à jour fait tomber un peu plus de barrières linguistiques

Bien pratique au restaurant lorsqu’on ne comprend pas la carte, l’application, qui fait appel à l’intelligence artificielle pour reconnaître la forme des lettres et les dissocier du décor, ne demande pas de connexion Internet. « Plus de la moitié du contenu d’Internet est en anglais, mais seulement 20 % de la population mondiale parle cette langue », a souligné le chef de produit chez Google, Barak Turovsky, tel que le rapporte l’AFP. « La mise à jour actuelle fait tomber un peu plus de barrières linguistiques pour aider à mieux communiquer et à avoir les informations que l’on recherche », a-t-il poursuivi.