L’application “Audi on demand” va entrer en service cette semaine à San Francisco, elle permettra à ses utilisateurs de réserver et d’utiliser n’importe quel type de voiture du constructeur pendant une courte période allant jusqu’à un mois maximum.

Audi on demand offre une expérience véritablement premium

C’est la dernière idée en date émanant d’un constructeur pour offrir une approche alternative à la mobilité personnelle. L’industrie automobile a été lente à réagir aux conséquences sur l’environnement de l’utilisation des carburants fossiles, mais il semblerait qu’elle soit prête à essayer de rattraper le temps perdu.

Pour répondre aux questionnements environnementaux de ses clients, Audi a donc décidé de proposer un service premium qui devrait aussi répondre aux différents besoins de ses utilisateurs en offrant le choix entre plusieurs types de véhicules selon les jours et les activités pratiquées.

“Ce service se fonde sur la personnalisation et sur le fait d’avoir la bonne voiture au bon moment”, a expliqué Mark Del Rosso, vice-président exécutif d’Audi aux Etats-Unis. “Audi on demand offre une expérience véritablement premium, avec des concierges qui livrent personnellement et qui viennent rechercher les véhicules pour les clients à l’endroit et au moment où ces derniers en ont le plus besoin”.

Les utilisateurs de cette appli pourront non seulement choisir la couleur et le type de véhicule qui leur sera livré chez eux, mais aussi d’ajouter un siège enfant, un porte-vélo ou un porte-ski intégré au véhicule avant livraison.

Contrairement à d’autres services de location “spontanée”, les clients d’Audi on demand n’ont pas à s’acquitter de frais d’abonnement et son gros avantage est bien sûr la livraison du véhicule à domicile, ce qui devrait faire fureur dans les grandes villes américaines où cette application est actuellement en phase de tests.

D’autres grands constructeurs allemands, BMW et Mercedes, proposent déjà des services plus ou moins similaires. Celui de BMW s’appelle tout simplement “on demand”, il permet de louer des modèles actuels et certains plus vintage pendant une heure ou plus, mais le client doit aller chercher et rapporter son véhicule chez son concessionnaire.

Mercedes propose quant à lui Car2Go, un service un peu différent d’autopartage en Europe et aux États-Unis. Ce service donne accès à ses membres à une flotte de Smart électriques ou non. Il affiche déjà 1 million de clients dans huit pays du monde.